Par : RM
Publié : 8 janvier

Voyage à Rome et Naples en 2013


Les voyageurs sont les élèves italianisants accompagnés de Madame DELAPORTE, leur professeure d’italien, organisatrice du voyage, et de ses collègues, Madame PAUQUET, Messieurs MAILLARD et SAGOT.

Lundi 8 avril 2013 :

Arrivée à ROME et visite de la Place et de la Basilique SAINT-PIERRE.

284 colonnes entourent cette place où peuvent se rassembler 300 000 personnes.

Nous faisons la queue et attendons de pouvoir admirer la plus grande basilique jamais construite au monde, sur le tombeau de SAINT-PIERRE, martyrisé sous le règne de l’Empereur NERON. En effet, les premiers chrétiens furent persécutés et l’Empereur CONSTANTIN, premier empereur chrétien, après s’être converti, permit aux Chrétiens de ne plus se cacher. Le Chef de l’Eglise prit alors le nom de Pape (de « papa », père en latin).

144 statues de saints nous regardent.

Diverses vues de la Place Saint Pierre :


L’obélisque qui se trouve au milieu de la place a été rapporté par l’Empereur CALIGULA en l’an 37, d’Egypte.

Finalement, nous pouvons entrer et admirer la Pietà, sculptée par MICHELANGE. C’est la seule œuvre signée par l’artiste.

Nous sommes impressionnés
par les monuments funéraires,

Par la statue de SAINT-PIERRE, détenteur des clés du Paradis, dont le pied est usé par les baisers et les caresses de tant de visiteurs.

Par le corps embaumé du Pape Jean Paul XXIII,

Par la grandeur des bénitiers en marbre entourés d’angelots,

Et à la sortie, par la présence de gardes suisses.

Ensuite, nous nous acheminons vers la place NAVONE construite sur un ancien cirque et où l’on peut croiser la fontaine des quatre fleuves qui symbolise les quatre continents.

A la fin de la journée, nous nous sommes rendus à la fontaine de TREVI dans laquelle nous avons jeté deux pièces chacun, une pour revenir à ROME et l’autre pour que soit exhaussé un vœu personnel, dos tournés à la fontaine comme le veut la tradition.

Mardi 9 avril 2013 :

Après avoir dormi à SORRENTO à NAPLES, ancienne colonie grecque,..

Nous nous sommes rendus à POMPEI, ville ensevelie le 24 août 79 par une éruption volcanique du Vésuve.

En l’espace de deux jours, habitants et animaux furent figés pour toujours et ensevelis sous 7 mètres de cendres.

Aujourd’hui, on peut comprendre en se promenant, comment se déroulait la vie quotidienne dans l’Antiquité.

Nous y avons trouvé « l’ancêtre du fast-food » !

Après un bon pique-nique,..

...45 minutes de montée au milieu des cendres et des pierres de lave nous attendaient pour accéder au cratère du volcan.

Le cratère surnommé « la porte de l’enfer » mesure 650 mètres
de diamètre et 230 mètres de profondeur.

Des fumerolles s’en échappent,
signes de son état de repos actif.

Mercredi 10 avril 2013 :

Nous avons visité la NAPLES souterraine.

Ce site se trouve dans la vieille ville : façades sculptées des églises, palais déchus, immeubles...

...Petits commerces en tous genres, linge aux fenêtres… NAPLES en somme !

Nous nous sommes rendus à une source à l’aide de bougies, empruntant des passages sombres et étroits.

Une fois à l’extérieur, nous sommes allés faire un peu de shopping sur la vieille route qui menait à ROME, bordée de crèches napolitaines.

L’après-midi, nous nous sommes rendus à la solfatara (la soufrière), dont les dimensions du cratère sont 770 mètres sur 580.

Sur cette étendue d’une étonnante blancheur, une odeur de soufre se répandait. Les jets de soufre atteignent 160 degrés et de petits volcans crachent de la boue en ébullition.

Jeudi 11 avril 2013 :

Le dernier jour, nous avons fait une ultime halte à ROME avant de regagner la FRANCE, pour voir le Colisée, l’Arc de Constantin, le Forum Romain et le Palatin.

Le voyage s’est terminé sous un ciel bleu : ciao ITALIA !

L’année prochaine, nous nous rendrons aux lacs italiens, à Vérone et à Venise.